Aller au contenu principal

  logos_fiches_4.png

TITRE DU PROJET :

APPUI A LA RESTAURATION DE L’ÉQUILIBRE HYDRO-SEDIMENTAIRE DE LA LAGUNE DE LA SOMONE AU SENEGAL DANS UN CONTEXTE DE CHANGEMENT CLIMATIQUE

PAYS :

Sénégal

LOCALISATION :

Lagune de la Somone 

ÉCHELLE D'INTERVENTION :

Territoriale

UNE INCUBATION PORTÉE PAR :

   oieau.png

 
 
cartesomone.png

Situation de la lagune de Somone © Cabinet EDE International Juin 2015

CONTEXTE ET ENJEUX DU TERRITOIRE :

La Réserve Naturelle d’Intérêt Communautaire de la Somone (RNICS) est un site RAMSAR créée en 1999 à l’initiative des femmes des localités avoisinantes pour lutter contre la déforestation de la mangrove. Situé à 65 km au sud de Dakar, la gestion de ce site iconique de 700 ha repose sur les communautés locales à travers un comité dédié.

Alors qu’elle fête ses 20 ans, la RNICS a pu constater le succès de sa politique de reforestation pour la préservation de l’écosystème estuarien et sa biodiversité. Le bon état de la lagune bénéficie également aux activités économiques de la zone, en particulier celles liées au tourisme et à la pêche

Cependant, la lagune est aujourd’hui menacée d’ensablement en raison de la diminution des chasses sédimentaires liée aux transformations que connait son bassin versant et au développement touristique du littoral. Pour pallier au réchauffement climatique, un projet de curage est à l’étude. Une approche plus large, à l’échelle du bassin, est néanmoins nécessaire pour rétablir le bon équilibre hydro-sédimentaire de la lagune, notamment les apports amont.

OBJECTIF(S) DU PROJET : 

L’objectif général du projet est de contribuer à la préservation de la lagune de la Somone et de sa qualité écologique à travers le maintien de sa dynamique hydro-sédimentaire et la mise en place de solutions fondées sur la nature. Les deux objectifs spécifiques sont :

  • L'amélioration/restauration des fonctionnalités écologiques de la lagune via la mise en place de gestion de niveaux d'eau douce et d'effet de chasse sédimentaire;
  • L’amélioration de la résilience de la lagune aux changements climatiques à travers un renforcement des connaissances et l’identification de mesures d’adaptation. 

ODD VISÉS PAR LE PROJET :  

PROBLÉMATIQUES DU PROJET : 

Lagune - Changement climatique - Chasse sédimentaire - Salinisation - Mangrove - Communautés locales

SECTEURS CONCERNÉS : 

Littoral - Biodiversité - Gestions des eaux pluviales - Résilience des usagers et usagères - Zones Humides

     

    RÉSULTATS ATTENDUS :

    Solutions fondées sur la nature : 

    • Restauration de la rivière Somone pour assurer des apports en eau douce suffisants, limiter la salinité de la lagune et lutter contre l’ensablement menaçant la régénération de la mangrove
    • Gestion par casiers hydraulique de la lagune
    • Végétaliser les tannes à l’amont de la lagune pour anticiper les effets du changement climatique et de l’élévation du niveau de la mer

    Modernisation et renforcement de la gouvernance :

    • Dialogue amont-aval pour le partage de la ressource

    PARTIES-PRENANTES DU PROJET : 

    Acteurs impliqués : 

    Comité de gestion de la Réserve Naturelle d’Intérêt Communautaire de la Somone (RNICS), communes limitrophes, usagers de la lagune, activités économiques limitrophes

    Porteur(s) du projet : 

    Réserve Naturelle d’Intérêt Communautaire de la Somone (RNICS), Office International de l'Eau

    Opérateur(s) du projet : 

    Division Gestion du Littoral (Direction de l’Environnement et des Établissements Classés, Ministère de l’Environnement et du Développement Durable)

    Partenaire(s) technique(s) : 

    Direction de la Gestion et de la Planification des Ressources en Eau (Ministère de l’Eau et de l’Assainissement), Institut de l’Eau et du Littoral (Université Amadou Mahtar Mbow), Agence de l’eau Seine-Normandie  

    Bailleur(s) du processus d'incubation: 

    Agence de l’eau Seine-Normandie

    ESTIMATION DU COUT DES PROJETS IDENTIFIÉS DANS L'INCUBATION :

    > 100 k Eur - 1 M Eur

    ACTIONS A COURT TERME (3 ANS) :

    • Élaboration et partage du diagnostic avec le Comité de gestion de la Réserve Naturelle d’Intérêt Communautaire de la Somone
    • Dialogue avec l’opérateur et les partenaires techniques sur les solutions et le plan d’action proposés, et définition du plan d'action
    • Mobilisation d’experts internationaux et d’un stagiaire sur place
    • Restauration du cours d’eau
    • Calendrier de gestion des niveaux d'eau
    • Étude sur la végétalisation des tannes
    • Formations dans le cadre du programme d’infrastructures à Haute Intensité de Main-d’œuvre (HIMO)

    ACTIONS A LONG TERME (10 ANS) :

    • Renforcement de la gouvernance de la réserve
    • Entretien de la rivière Somone
    • Mise en œuvre de mesures d'adaptation complémentaires
    Lagune de la Somone

    Lagune de la Somone © Association Teranga