L’eau : Crises et Choix - Conférence 2010 de la Banque Asiatique de Développement (ADB) et de ses partenaires

 
11-15 oct. 2010, Manille (PHILIPPINES)
La BAD et ses partenaires planifient le futur de l’eau en Asie.
 
Plus de 600 personnes issues de 53 pays de la zone Asie Pacifique ont discuté du 11 au 15 octobre dernier, au siège de la Banque Asiatique de développement (BAD) à Manille, des problématiques et des solutions à la crise de l’eau qui menace à la fois la croissance économique de la région et sa durabilité environnementale. Intitulée « L’eau : crises et choix », cette conférence à mis l’accent sur la nécessité de réduire les pertes dans les réseaux et de favoriser la réutilisation de l’eau.
Deux études ont illustré ces options.
Lune, présentée par la Public Utilities Board (PUB), agence nationale de l’eau de Singapour, montre que l’acceptation croissante par le public du principe de réutilisation de l’eau a permis de fournir jusqu’à 30% des besoins de l’État insulaire, évitant le transport de gros volumes d’eau sur de grandes distances et allégeant la consommation d’énergie par rapport à celle nécessaire aux techniques de dessalement. Des partenariats public privé ont contribué à la réussite du projet, même si le PUB en a conservé le plein contrôle, depuis la planification et la gestion des ressources en eau de la source, jusqu’au traitement et à l’offre.
Un autre document, produit par la BAD, a mis en évidence les pertes d’eau dans les réseaux publics de la région, estimés entre 30 et 60%, ce qui représente pour ces 29 milliards de mètres cubes par an, un manque à gagner estimé à 9 milliards de dollars. Ces pertes sont liées à des facteurs allant du sous-financement chronique des services (tarifs sous-évalués) à la faiblesse de leurs capacités techniques et managériales. Une autonomie entrepreneuriale inexistante ou insuffisante a aussi contribué à miner leur efficacité. Les services publics doivent envisager, afin d’enrayer les pertes, des mécanismes pour attirer le soutien du secteur privé, qui pourraient passer par une externalisation, des contrats basés sur la performance, et des partenariats public-privé.
 
À la clôture de la conférence, la BAD a appelé à des partenariats plus crédibles pour consolider les connaissances, actuellement fragmentées, sur le secteur de l’eau et pour des solutions coordonnées.
 
 
 
Toute l’information : www.adb.org/waterconference2010
 
 

 Photos / Photos / Fotos / фото

(Click to on the heading to see all the documents / Cliquer sur le titre de la rubrique pour voir tous les documents)

Date de mise en ligne : 11 octobre 2010
L'eau : Crises et Choix - Conférence 2010 de la Banque Asiatique de Développement (ADB) et de ses partenaires

Toutes les versions de cet article : [English] [Español] [français] [русский]